Accessibilité Aller au menu Aller au contenu Plan du site Contact

Sons
d'Automne
Bulle musique
Bulle danse
Bulle théatre
bulle horaires aménagés
bulle Métiers du son/Musiqe à l'image
bulle Pratiques Amateur

Vous êtes ici : Accueil > La Saison > Compositeurs en résidence > En savoir plus...



ALAIN SAVOURET


En résidence entre 2000 et 2001


Alain Savouret est né le 24 janvier 1942.
Il possède une double formation : "classique" au CNSMD de Paris (élève d'Elsa Barraine, d'Olivier Messiaen, de Marcel Beaufils entre autres) et "expérimentale" au Service de la Recherche de l'ORTF dirigé par Pierre Schaeffer.


Il en découle une démarche fondamentalement expérimentale et transversale passant, selon l'époque et les lieux institutionnels impliqués, par la composition électroacoustique ou instrumentale, la direction d'orchestre ou l'improvisation non-idiomatique. Ces actions, souvent accompagnées et nourries de moments de formation, deviendront pérennes avec les usagers et partenaires concernés : accueils privilégiés par exemple dans les villes de Bourges, Lille, Annecy, Albi, Chartres, La Rochelle, dans les entités territoriales des Côtes d’Armor, de Rhône-Alpes, du Nord-Pas-de-Calais, du Puy de Dôme, de Corse, de Midi-Pyrénées… Ainsi naît la conception de "maîtrise d'oeuvre".

La “maîtrise d’oeuvre” est une action circonstanciée de création, sur un long terme, partagée avec des "sociétés” spécifiques, leurs usages (sociaux, musicaux...), leur environnement, leur patrimoine. Quelques exemples de ces Commandes-missions de l’Etat : “Roi Artus” dans le département des Landes (1987), “Célébration Orphéonique” dans le département de Seine et Marne (1989), “Fort-Nieulay” avec la ville de Calais (1991), “Veillée composée” dans la région Auvergne (1992)...
Cette démarche inventive, privilégiant le "contexte" conjugable (avec qui, quand, où, comment ?) plutôt que le "texte" (une partition impérative, exportable et réitérable, par exemple), favorise l'émergence de "l'auralité" dans sa réflexion théorique sur la pratique musicale. Auto-organisation contre déterminisme : un "savoir-entendre" en perpétuelle régénération doit précéder les « savoir-faire » et remettre en question les codes et techniques établis.   
Ainsi en 1992, Xavier Darasse, alors directeur du CNSMD de Paris, lui demande de prolonger cette démarche dans l'établissement. Elle prend la forme d’une classe intitulée "Improvisation Générative" et l’ouvrage « Introduction à un solfège de l’audible - L’improvisation libre comme outil pratique » (Ed. Symétrie - 2010) est une sorte de compte-rendu de l’expérience.
En tant que compositeur, à ce jour, plus de cinquante titres pour le concert (compositions instrumentales, électroacoustiques ou mixtes), un opéra de chambre encore inédit, des pièces pédagogiques, des réalisations pour la scène (danse et théâtre) et des compositions expérimentales image/son holophonique (« Fragments, pour mémoire », « Le son de danses »).
Grand Prix des compositeurs de la SACEM en 1982, il est dès 1972 compositeur associé au Groupe de Musique Électroacoustique de Bourges (IIMEB) et membre de l'Académie Internationale de Musique Electroacoustique.